La Nuit du Renard

  La Nuit du renard

images

Auteur : Mary Higgins Clark Drapeau des États-Unis

Edition : Le Livre de Poche

Genre :  Policier

Pages : 285

Support : Livre

Sortie Originale :  1977 Drapeau des États-Unis

Prix : 5 € 10

Quatrième de couverture :

Carley, dans le Connecticut.
Un garagiste, Arty, s’attaque à des jeune femmes qu’il viole avant de les tuer.
Il en a déjà cinq à son tableau de chasse et ne compte pas s’arrêter. Apprenant que Steve Peterson, un journaliste dont il a assassiné la femme, quelques années auparavant, dispose d’une certaine somme d’argent, il décide d’enlever son petit garçon, Neil, et sa nouvelle compagne, Sharon, afin d’exiger une rançon. Au même moment se prépare l’exécution de Ronald Thompson, injustement condamné à mort pour un meurtre qu’il n’a pas commis…
Un suspense angoissant qui tient le lecteur en haleine jusqu’au dénouement… saisissant.

Description de cette image, également commentée ci-après

Mary Higgins Clark 

Mon Avis : 

J’ai eu l’occasion de lire ce livre non pas par « envie » mais pour le collège et ce fut un coup de coeur .

Ce policier doit son originalité à un compte à rebours qui tient le lecteur en haleine tout au long de l’histoire .

Alors qu’un prisonnier ( Ronald Thompson ) attend son exécution pour un crime qu’il n’a pas commis, un homme ( Steve Peterson ) dont la femme a été assasinée vit l’angoisse du kidnaping de son fils ( Neil )et de sa nouvelle compagne ( Sharon Martin ) .

Mary Higgins Clark nous entraine dans un suspens efficace : Ronal Thompson peut-il être innocenté du meurtre de la femme de Steve Peterson ? Le coupable pourra t-il être démasqué avant l’éxécution ? Sharon et Neil échapperont t-ils à leur ravisseur ?

Cette course contre la montre est décrite dans un style simple et facile à lire. Pas evident de décrocher de l’histoire tant le suspens est angoissant.

Un bémol, beaucoup de personnages difficiles à mémoriser ( nommés soit par leur prénom soit par leur nom de famille ) De plus, ils sont plutôt stéréotypés et typiquement américains ( Ex : Sharon , une blonde qui a réussi sa vie , courageuse et qui adore les enfants , Steve , un homme qui a perdu sa femme tragiquement et confronté à la maladie de son enfant… )

On peut aussi regretter la quatrième de couverture qui donne le nom de l’assasin et une fin très attendue dans le pur style , happy end des films Hollywoodiens .

Note : Coup de ♥

Pour conclure : Un livre que je conseille , plus qu’un roman policier un ouvrage qui n’hésite pas à aborder des thème de société comme la peine de mort qui est toujours d’actualité . 

 

Publicités

À propos de lesbooksaruru

Blogger en herbe !

Publié le 16 octobre 2013, dans Policier. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :